depuis


depuis

depuis [ dəpɥi ] prép.
XIIe; de de et puis
À partir de. ITemps
1À partir de (un moment passé). Depuis le 15 mars : à partir du quinze mars jusqu'à aujourd'hui. Depuis le matin jusqu'au soir. 1. de (du matin au soir). Depuis quand êtes-vous là ? — Depuis mardi. Iron. Depuis quand est-il permis d'entrer sans frapper ? Depuis lors : depuis ce moment-là. — Adv. Nous l'avons vu dimanche, mais pas depuis.
Par ext. À partir d'une époque, d'un événement passé. Depuis la Révolution. Depuis sa mort. Par ext. « Les plus grands penseurs, depuis Aristote » (Bergson). Loc. conj. DEPUIS QUE. Nous sommes sans nouvelles depuis qu'il est parti. Adv. Il est parti après la guerre et nous ne l'avons pas revu depuis (cf. Par la suite). Depuis, nous sommes inquiets.
2Pendant la durée passée qui sépare du moment dont on parle. On vous cherche depuis dix minutes : il y a dix minutes qu'on vous cherche. Nous ne nous sommes pas vus depuis des siècles, depuis une éternité. voilà. Depuis combien de temps êtes-vous là ? Depuis longtemps, depuis toujours. Depuis peu : dernièrement, récemment. — Emphat. Depuis le temps que... il y a si longtemps. Depuis le temps que je me fatigue à te le dire.
IIEspace
1 ♦ DEPUIS... JUSQU'À : de (tel endroit) à (tel autre). ⇒ 1. de. Les Pyrénées s'étendent depuis l'Atlantique jusqu'à la Méditerranée. « Depuis le moelleux arrondi des épaules jusqu'à la pointe de genou qui fait saillie sous le châle de soie » (Martin du Gard). Depuis le haut jusqu'en bas : de haut en bas.
2(XXe) DEPUIS, employé seul, marque la provenance avec une idée de continuité. 1. de, dès (II). « La famille, depuis le perron, nous observait » (F. Mauriac). Abusivt, pour de. Transmis depuis Marseille.
III(h. v. 1360) Par anal. DEPUIS... JUSQU'À, exprime une succession ininterrompue dans une série. Depuis le premier jusqu'au dernier, depuis le début jusqu'à la fin. « Depuis Madame Rivals jusqu'à la vieille servante, tout le monde » (A. Daudet). ⊗ CONTR. Jusque; auparavant.

depuis préposition Indique le début, le point de départ dans le temps d'une action, d'un état qui dure jusqu'au moment où l'on parle : Depuis son accident, il boite. Indique le point de départ dans l'espace ; de : On vous téléphone depuis Lyon. Indique le point à partir duquel on considère une série (souvent en corrélation avec jusqu'à) : On trouve de tout, depuis la mercerie jusqu'au mobilier.depuis (difficultés) préposition Emploi 1. Depuis... jusqu'à... / de... à... Employé en corrélation avec jusqu'à, depuis insiste (davantage que ne le fait de en corrélation avec à) sur l'intervalle de temps ou d'espace qui sépare un moment ou un lieu d'un autre : la neige est tombée depuis la mi-journée jusqu'à la tombée de la nuit ; la route est bloquée depuis Senlis jusqu'à Paris (comparer à : la neige est tombée de la mi-journée à la tombée de la nuit ; la route est bloquée de Senlis à Paris). 2. Depuis employé pour de dans un sens spatial : je l'ai vu passer depuis ma fenêtre ; il m'écrit depuis son lieu de vacances. Emploi courant dans l'expression relâchée. Recommandation Préférer de : je l'ai vu passer de ma fenêtre; il m'écrit de son lieu de vacances. Remarque L'emploi de depuis dans un sens spatial est fréquent chez les journalistes de radio et de télévision (calque de l'anglais from) : en ligne notre envoyé spécial qui nous parle depuis Washington (au lieu de : de Washington). 3. Depuis dans un sens à la fois temporel et spatial. Cet emploi est normal et correct dans les contextes évoquant un déplacement : nous avons pris le train pour Paris au Mans, et depuis Chartres il n'a pas cessé de pleuvoir. Construction 1. Depuis que (+ indicatif) : depuis qu'il a fait la connaissance de Marie, ils sont inséparables. 2. Depuis que... ne... / depuis que... ne... pas. Les deux tournures sont correctes : il a dÛ bien changer, depuis dix ans que je ne l'ai vu ou depuis dix ans que je ne l'ai pas vu. Depuis que... ne... est plus soigné, depuis que... ne... pas plus courant. ● depuis (expressions) préposition Depuis lors, depuis ce temps-là. Depuis peu, il y a peu de temps. Depuis quand ?, à partir de quand dans le passé ? Depuis que, à partir du moment où un fait s'est produit, où un état a commencé : Depuis qu'il l'a rencontrée, sa vie a changé. Depuis toujours, toujours dans le passé, de tout temps. ● depuis adverbe À partir de ce moment passé : Il est parti il y a trois ans, et je ne l'ai pas revu depuis.

depuis
Prép. et adv.
rI./r (Exprimant le temps.)
d1./d à partir de (tel moment, tel événement passé). Nous sommes à Paris depuis le 1er janvier. Depuis quand êtes-vous absents?
|| adv. Qu'est-il arrivé depuis? Je ne l'ai pas revu depuis.
(Afr. subsah., Madag.) Depuis longtemps. Je le sais depuis!
d2./d Pendant (un espace de temps qui s'est étendu jusqu'au moment dont on parle). Je vous attends depuis une demi-heure. Il n'avait pas plu depuis longtemps.
Exclam. Depuis le temps que je voulais vous voir!: il y a si longtemps que je voulais vous voir!
|| (France rég., Suisse) Depuis tout(e) petit(e): depuis l'enfance.
d3./d Loc. conj. Depuis que. Depuis qu'il fait froid, je ne sors plus.
rII./r (Exprimant l'espace, avec une idée de mouvement ou d'étendue.) à partir de (tel endroit). Il est venu à pied depuis Rouen. La douleur s'étendait depuis le genou jusqu'à l'aine.
|| Abusiv. Elle surveillait les enfants depuis son balcon (il faudrait dire: de son balcon). Notre envoyé spécial nous parle depuis Beyrouth (de Beyrouth).
rIII/r Fig. Depuis... jusqu'à (introduisant le premier terme d'une série ininterrompue). Depuis le plus jeune jusqu'au plus vieux.

⇒DEPUIS, prép. et adv.
I.— Prép. indiquant un point de référence initial, spatial ou temporel, à partir duquel une action se produit et dure, et spécifiant donc un intervalle dont le point terminal est éventuellement exprimé par jusqu'à/en/au.
A.— [Dans l'espace]
1. [En corrélation et en oppos. avec jusqu'à/au/en, pour marquer un intervalle entre un point et un autre, avec insistance sur la longueur de la distance (parcourue)] À partir de. Depuis le haut jusqu'en bas. Synon. de... à, de... en, de... jusqu'à (plus rare). Cf. de1.
a) [En parlant d'un mouvement délimité à travers l'espace, d'un trajet, d'une distance parcourue (sens spatial combiné avec le sens temporel)] L'infanterie occupait les principales rues de l'arrondissement, depuis le carrefour de Bussy jusqu'au Théâtre Français (MARAT, Pamphlets, Appel Nation, 1790, p. 145). Les braves soldats qui ont accompagné les prisonniers de ton frère depuis Damiette jusqu'au camp (COTTIN, Mathilde, t. 1, 1805, p. 213).
b) [Avec des verbes suggérant l'idée de mouvement séparatif, verbes de direction, ou, au fig., verbes descriptifs de mouvement comme aller, s'étendre, s'élever depuis... jusqu'à] Un cri de triomphe s'élève depuis la pyramide de Chéops jusqu'au tombeau d'Osymandué (CHATEAUBR., Martyrs, t. 2, 1810, p. 134). Le globe a tourné, montrant tout le continent d'Asie, depuis l'Inde jusqu'à la Chine (CLAUDEL, Soulier, 1929, 3e journée, 8, p. 811) :
1. La France possédoit autrefois, dans l'Amérique septentrionale, un vaste empire, qui s'étendoit depuis le Labrador jusqu'aux Florides, et depuis les rivages de l'Atlantique jusqu'aux lacs les plus reculés du haut Canada.
CHATEAUBRIAND, Génie du christianisme, t. 2, 1803, p. 172.
[Avec une forme verbale exprimant le résultat actuel d'une action passée] De larges caleçons plissés depuis la ceinture jusqu'aux genoux (DUSAULX, Voy. Barège, 1796, p. 79).
2. [Empl. sans corrélatif, pour marquer la direction séparative] Synon. de (v. de1), dès.
a) [Avec mouvement] :
2. ... des après-midi de plaisirs naïfs dans ce Paris où l'ensoleillement des rues depuis le boulevard de Clichy ne lui sembla pas le même que la clarté solaire où il se promenait avec sa maîtresse...
PROUST, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 163.
b) [Sans mouvement]
[Après des verbes d'énonciation comme dire, crier, s'écrier] Depuis le seuil, la porte, le perron :
3. Elle se revoit, ce soir-là, assise dans sa chambre, devant la fenêtre ouverte (Bernard lui avait crié depuis le jardin : « N'allume pas à cause des moustiques »).
MAURIAC, Thérèse Desqueyroux, 1927, p. 213.
[Après des verbes de perception comme voir, apercevoir, entendre, distinguer] Depuis la chambre, le pont, la coulisse. L'immense chaîne de montagnes qu'on embrasse depuis le pic (MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 203). La place est pleine de boutiques. Vous pouvez en voir quelques-unes depuis la fenêtre (ARLAND, Ordre, 1929, p. 452) :
4. Si peu qu'il fît de bruit, Mme Guillaume l'entendit, depuis la première pièce de la maison, où elle était couchée. Elle vit, sous la porte, un rais de lumière et demanda :
— Cela ne va pas, Gilbert? Je viens, mon ami, je viens. Voulez-vous un linge chaud, une tisane?
ARLAND, Ordre, 1929 p. 511.
3. P. ext. [Surtout dans la lang. des moyens de communication soc. (journaux, radio, télév., etc.), pour marquer la continuité spatiale d'une diffusion, d'une transmission] Synon. correct de. On nous transmet depuis Londres la nouvelle d'une catastrophe aérienne (DUB.) :
5. Les renseignements qui nous en arrivent par courriers, ceux, notamment, que nous fournit, depuis Paris, notre service du « noyautage des administrations publiques », ...
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 169.
Rem. 1. ,,L'Office de la Langue française, Le Figaro, 25 juin 1938, déclarait qu'on ne saurait considérer comme « incorrecte » la formule dont use parfois la T.S.F. : Radiodiffusion de tel discours depuis tel poste.`` (GREV. 1964, § 934 bis, p. 944). 2. ,,L'Académie, dans un communiqué du 20 mai 1965, a condamné la substitution de depuis, préposition de sens temporel, à de. Il faut dire : émission transmise de Londres. Je regardais de mon balcon.`` (DUPRÉ 1972).
B.— [Dans le temps]
1. [En corrélation et en oppos. avec jusqu'à/au/en, pour marquer la continuité de l'action ou de l'état; indique un point de départ dans le passé (il n'est donc quasiment jamais suivi d'un verbe au futur)] Depuis le matin jusqu'au soir. Depuis le coucher du soleil, jusqu'au moment où nous laissâmes tomber l'ancre (Voy. La Pérouse, t. 3, 1797, p. 52). Depuis le moment de la conception jusqu'à celui de l'accouchement (CABANIS, Rapp. phys. mor., t. 1, 1808, p. 299). Séance du comité de l'Intérieur depuis 1 h jusqu'à 5 h (MAINE DE BIRAN, Journal, 1816, p. 229) :
6. Ils reçoivent tous de l'argent et ils sont tous terriblement avares de leur sacré argent. Et ils pensent tous à l'argent depuis le matin jusqu'au soir et même du soir jusqu'au matin.
DUHAMEL, Chronique des Pasquier, La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 14.
2. [Empl. souvent sans corrélatif (p. ell. : jusqu'aujourd'hui, jusqu'au moment où l'on parle); spécifie un intervalle qui inclut le moment de la parole ou le temps de la narration avec insistance sur cette durée inachevée]
a) [Le point de départ est une date, un moment passé, indiqué avec précision] À partir de, à compter de, à dater de. Depuis midi, depuis hier soir, depuis le 15 mars, depuis mardi, depuis la veille (la question corresp. est depuis quand?).
Depuis + date ou heure (indication chronol. précise, souvent indiquée en chiffres). Depuis l'avant-veille, il n'avait rien mangé (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 168). Il était éveillé depuis six heures du matin (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 15).
Depuis + événement passé. Depuis le matin, depuis la veille, depuis le printemps, depuis Pâques, depuis la rentrée. Elle n'avait pas été photographiée depuis l'âge de quatorze ans (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1112). Willié, mon vieux camarade, qu'es-tu devenu depuis cet été 1941 où j'ai perdu ta trace? (AMBRIÈRE, Gdes vac., 1946, p. 86).
P. ext. [Le point de départ est une période, une époque passée, un événement ayant quelque épaisseur de durée]
Depuis + n. commun indiquant un événement ou une période révolue. Depuis son enfance, depuis sa maladie, depuis sa mort; depuis son arrivée, depuis son retour, depuis son départ. Deux ans s'étoient écoulés depuis l'époque où j'avois été revêtu de l'emploi de visir (GENLIS, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 200). Depuis l'impressionnisme, (...) tout spectacle contient son jour et sa nuit (LHOTE, Peint., 1942, p. 86) :
7. Un grand mois s'étoit écoulé depuis l'exécution de M. de Durantal, et l'on avoit cessé de parler de cet événement.
BALZAC, Annette et le criminel, t. 4, 1824, p. 217.
Depuis + n. désignant une époque hist. Depuis la Révolution, depuis la Guerre, depuis le Moyen Âge.
P. méton. Depuis + n. propre de pers. ou de peuple marquant. Depuis Jésus-Christ, depuis Napoléon, depuis les Romains (jusqu'à nos jours). Depuis Adam jusqu'aujourd'hui (ROBESP., Discours, Sur la guerre, t. 4, 1792, p. 134). Des discussions sur les différens voyageurs, depuis Christophe Colomb jusqu'à nos jours (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 9) :
8. On compte cinquante-six violations de la foi publique, depuis Henri IV jusqu'au ministère du cardinal de Loménie inclusivement.
CHAMFORT, Caractères et anecdotes, 1794, p. 144.
Rem. On rencontre la constr. depuis + n. propre de lieu (p. ell.). À Maubeuge, les François recouvrèrent ce brillant courage, qu'ils avoient perdu depuis Gemmapes (CHATEAUBR., Essai Révol., t. 2, 1797, p. 33).
b) [Pour exprimer une durée inachevée au moment de la parole ou au temps de la narration] Synon. il y a... (que), voilà... (que), cela fait... (que) (la question corresp. est depuis combien de temps?).
Depuis + indication chronol. de durée, du laps de temps écoulé. Depuis dix minutes. Vous me donnez les premières consolations que j'aie reçues depuis six mois (GENLIS, Chev. Cygne, t. 1, 1795, p. 196). Elle était (...) au service de la famille depuis une trentaine d'années (H. BAZIN, Vipère, 1948, p. 42) :
9. — (...) ça fait quinze jours qu'on se bat et on a l'habitude.
Depuis quinze jours? répéta Pinette incrédule.
SARTRE, La Mort dans l'âme, 1949, p. 167.
Depuis + indication plus vague d'une durée. Depuis quelques jours, depuis quelque temps, depuis un certain temps. L'humeur de la comtesse est changée depuis quelque temps (SÉNAC DE MEILHAN, Émigré, 1797, p. 1800). Nous nous trouvâmes dans un espace découvert (...). La culture était négligée depuis de longues années (NERVAL, Aurélia, 1855, p. 273).
Depuis + indication ou suggestion d'une longue durée. Depuis une éternité, depuis un temps fou, depuis un temps infini; depuis des siècles, des semaines; depuis des jours et des jours; depuis beau temps, depuis belle lurette. Tu dois pourtant savoir ce que signifie la paix pour des hommes qui depuis des mois se battent (GIRAUDOUX, Guerre Troie, 1935, II, 5, p. 114) :
10. À le voir s'incruster d'heure en heure dans ses différents coins, on aurait pu croire qu'il était là depuis des années, comme les joueurs de cartes de l'après-midi. Or, il y avait juste neuf jours que sa femme et lui étaient arrivés.
SIMENON, Les Vacances de Maigret, 1948, p. 18.
Rem. Dans cette accept. la constr. anc. depuis + inf. passé n'est plus correcte aujourd'hui.
c) Loc. adv. cour.
Depuis longtemps. Cela fait un long temps. Voilà le plus joli Courbet que j'aie vu depuis longtemps (DUHAMEL, Nuit St-Jean, 1935, p. 25). Un cimetière depuis longtemps abandonné (GRACQ, Argol, 1938, p. 48) :
11. À ce moment même, Joseph surgit sur le trottoir de la rue d'Amsterdam, juste à côté de Laurent.
— Tu m'attendais depuis longtemps? fit-il.
— Non, répondit Laurent, j'arrive à l'instant même.
DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Combat contre les ombres, 1939, p. 27.
Depuis si longtemps. Tiens! Voilà notre gros fer à repasser que nous réclamons depuis si longtemps! (BERNANOS, Dialog. Carm., 1948, 2e tabl., 6, p. 1591).
Depuis lors. Depuis ce temps-là, depuis ce moment-là/ce jour-là (dans le passé). J'ai fait faire ce vêtement avant l'armistice, puisque depuis lors on ne trouve plus de tissus anglais (MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 478) :
12. Mais l'homme fit le mal (...). Depuis lors donc Dieu a condamné tous les hommes au travail, et tous ont leur labeur soit du corps, soit de l'esprit...
LAMENNAIS, Les Paroles d'un croyant, 1834, p. 115.
Depuis peu. Il y a peu de temps, récemment (dans le passé). Anton. sous peu (dans le futur). Elle étoit mariée depuis peu (BALZAC, Annette, t. 3, 1824, p. 14). Je suis étrangère, arrivée à Thèbes depuis peu (COCTEAU, Machine infern., 1934, II, p. 65) :
13. Henri Becquerel (...) va prouver (...) que l'absence de lumière solaire ne supprime pas l'émission par les sels d'uranium d'un rayonnement mystérieux qu'il a décelé depuis peu...
GOLDSCHMIDT, L'Aventure atomique, 1962, p. 13.
Depuis quand? À partir de quel moment, de quel événement? (dans le passé) :
14. ... elle m'a demandé si j'étais en deuil. Je lui ai dit que maman était morte. Comme elle voulait savoir depuis quand, j'ai répondu : « Depuis hier ». Elle a eu un petit recul, mais n'a fait aucune remarque.
CAMUS, L'Étranger, 1942, p. 1137.
Emploi iron. [Sur un ton d'étonnement ou de colère, pour désapprouver un comportement ou une manière de penser] Depuis quand ose-t-on parler avec cette irrévérence de la noble famille des Derby (...)? (DUMAS père, Darlington, 1832, I, tabl. 2, 5, p. 58) :
15. Lélia fit un geste de mépris. Un grand seigneur français s'en aperçut.
Quelle grossièreté! dit-il. Que ces étrangers sont rudes et insolents! Depuis quand parle-t-on ainsi aux femmes?
SAND, Lélia, 1833, p. 211.
Depuis toujours. Depuis très longtemps; toujours dans le passé (pour indiquer qu'on ne peut pas déterminer le point de départ). Elle a bataillé depuis toujours pour vivre. Ça rend dur (VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p. 402). Depuis des années et des années, depuis toujours pour ainsi dire, chacune de ses poches avait une destination bien définie (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 12) :
16. — « Vous l'aimez! » reprit l'autre, complètement hors de lui. « Ce n'est pas d'aujourd'hui que je le sais, allez. C'est depuis toujours. Il y a une différence. »
BOURGET, Le Sens de la mort, 1915, p. 267.
Depuis le temps! Depuis le temps que...! (emploi emphatique, v. infra III, depuis... que).
C.— P. anal. [En parlant d'ordre, de rang, de degrés d'une série qui est censée être parcourue par l'esprit]
1. [Pour indiquer une série continue, une énumération complète; empl. gén. en corrélation et en oppos. avec jusqu'à/au/en exprimant la limite de l'échelle] Depuis le premier jusqu'au dernier, depuis le début jusqu'à la fin; depuis... (en passant par) ... jusqu'à et y compris, jusqu'à... inclusivement. Synon. de... à (v. de1). Une hiérarchie depuis le dernier tenancier et même le serf de glèbe, jusqu'à ce premier et suzerain seigneur (DESTUTT DE TR., Comment. sur Espr. des lois, 1807, p. 283). Je reprends, avec délices, depuis la fable I, toutes les fables de La Fontaine (GIDE, Voy. Congo, 1927, p. 683) :
17. Au fond, depuis les origines de la préparation messianique jusqu'à la Parousie, en passant par la manifestation historique de Jésus et les phases de croissance de son Église, un seul événement se développe dans le Monde : l'Incarnation, réalisée en chaque individu par l'Eucharistie.
TEILHARD DE CHARDIN, Le Milieu divin, 1955, p. 151.
Rem. Dans cet emploi, depuis... jusqu'à est souvent précédé ou suivi du mot tout, ou chacun, ou divers, pour exprimer une idée de totalité, d'intégralité, ou de variété de degrés, de nuances.
2. [Empl. parfois sans corrélatif, dans la lang. comm., pour indiquer une échelle de prix, de mesure] Synon. à partir de. On vend ici des articles depuis cent francs; on peut utiliser cette balance depuis cinq grammes jusqu'à dix kilogrammes (DUB.).
II.— Adv. de temps. [Emploi ell. de la prép. temporelle; s'emploie avec un verbe au passé ou au prés.] À partir du moment indiqué ou suggéré par le contexte, depuis ce temps-là; ensuite, par la suite. Synon. depuis lors; anton. autrefois, alors. Le roi nomma M. de Navailles gouverneur de M. le duc de Chartres, depuis régent (CHAMFORT, Caract. et anecd., 1794, p. 166). Vous avez eu à treize ans une grâce, une gentillesse, une finesse, une intelligence que vous n'avez jamais retrouvées depuis (MONTHERL., Reine morte, 1942, I, 1er tabl., 3, p. 143) :
18. Alors la nausée m'a saisi, je me suis laissé tomber sur la banquette, je ne savais même plus où j'étais; je voyais tourner lentement les couleurs autour de moi, j'avais envie de vomir. Et voilà : depuis, la nausée ne m'a pas quitté, elle me tient.
SARTRE, La Nausée, 1938, p. 35.
19. Devant nous, grand'mère se tint assise, le dos calé entre deux oreillers. Elle ne paraissait pas souffrir, alors que, je l'ai su depuis, cette fin est l'une des plus douloureuses.
H. BAZIN, Vipère au poing, 1948, p. 28.
Rem. ,,L'emploi de depuis au sens de depuis lors est admis par l'Académie. On l'évitera cependant en style très soigné`` (DUPRÉ 1972).
III.— Loc. conj. Depuis (...) que. [Pour indiquer le moment à partir duquel une action ou un état de fait dure, se prolonge; s'emploie avec un verbe au passé ou au prés.; marque la postériorité de la prop. sub. par rapport à celle de la princ.; exprime le point initial d'une durée, tandis que la loc. jusqu'à ce que exprime le point terminal] À partir du moment où.
Rem. 1. Les var. temporelles peuvent être depuis le jour où, depuis le moment où. 2. Depuis le jour que, loc. conj. pop. pour depuis le jour où. Depuis le jour qu'il a quitté son père (MUSSET, Coupe, 1832, p. 307).
En partic. [Empl. disjointe, pour faire place à une indication (numérique ou non) de temps] Depuis huit jours que, dix ans que, le temps que, si longtemps que. Depuis dix ans entiers que j'habite ici (COLLIN D'HARL., Vieux célib., 1792, I, 6, p. 14).
A.— [L'action ou l'état de fait dure encore au moment de la parole] Depuis qu'il est parti, depuis qu'il est là. Quasi-synon. une fois que, maintenant que, à présent que, du jour où. C'est curieux combien cette revue a pris du poids depuis que Gourmont n'y est plus! (GIDE, Journal, 1917, p. 611). Elle n'a plus une heure de libre depuis qu'elle fait partie du comité des loisirs (CAMUS, Cas intéress., 1955, 2e temps, 8e tabl., p. 683) :
20. — (...) Depuis qu'elle est mariée, elle n'a plus ouvert son piano.
— Elle ne pouvait pourtant pas l'emporter dans son voyage de noces.
— Non, non; elle me l'a dit; elle l'a dit à maman : abandonné pour toujours... et qu'elle avait maintenant bien trop à faire...
GIDE, Geneviève, 1936, p. 1368.
B.— [L'action ou l'état a duré jusqu'à un moment donné du passé] On voyait rarement Marie-Anne depuis qu'elle avait épousé un industriel qui vivait au Caire (NIZAN, Conspir., 1938, p. 114) :
21. Depuis que la patrie succomba sous les coups de l'ennemi et les complots de la trahison, le trésor de l'indépendance et de la dignité nationales a pu être sauvegardé.
DE GAULLE, Mémoires de guerre, 1956, p. 407.
C.— Loc. emphatique. Depuis le temps (que)...! [Pour indiquer une longue durée entre l'action de la princ. et celle de la sub., ou une longue durée de l'état de fait existant] Il y a si longtemps (que)...! Quoi! vous étiez officier de santé? Depuis le temps qu'il n'en reste plus? (ROMAINS, Knock, 1923, I, p. 5). Depuis le temps qu'on est soi-disant en révolution! et puis rien ne bouge (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p. 19) :
22. le chômeur qui ne mange pas parce qu'il n'a rien à manger
il est assis sur le trottoir
il est très fatigué
depuis le temps qu'il attend que ça change
il commence à en avoir assez
PRÉVERT, Paroles, Événements, 1946, p. 66.
Rem. 1. Depuis que n'est jamais suivi d'un verbe au passé ant. 2. La négation simple ne au lieu de ne... pas s'emploie dans la lang. soignée et littér., avec un verbe à un temps composé. Depuis que je ne vous ai vu (Ac. 1798-1932). Cependant on rencontre souvent la négation complète, qui s'emploie toujours lorsque le verbe est au prés. ou à l'imp. Depuis que nous ne nous voyons pas; il y avait un an que je ne lui parlais point (LITTRÉ). Où avez-vous donc pris ce ton triste et atrabilaire depuis dix ou douze ans que je n'ai eu l'honneur de vous voir? (GUÉHENNO, Jean-Jacques, 1950, p. 142).
Prononc. :[] ou []. Étymol. et Hist. 1. Ca 1135 prép. « à partir de » [depuis (la mort Guaifier)] (Le Couronnement de Louis, éd. E. Langlois, 2326); fin XIIe s. depuis ke conj. (Folie Tristan d'Oxford, éd. E. Hoepffner, 931); 1280 adv. (La Clef d'amors, éd. A. Doutrepont, 536); 2. 1395 depuis les oreilles (Le Ménagier de Paris, II, 152 ds T.-L.). Composé de de prép. et puis. Fréq. abs. littér. :45 722. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 64 674, b) 65 873; XXe s. : a) 68 467, b) 62 789. Bbg. Conseils (Les) d'Hebdo-langage. Déf. Lang. fr. 1973, n° 68, pp. 3-4. — DE GOROG (R. P.). The Medieval French prepositions and the question of synonymy. Philol. Quart. 1972, t. 51, n° 2, p. 349, 355. — IMBS (P.). Les prop. temp. en a. fr., Paris, 1956. — Intermédiaire (L') des linguistes curieux. Vie Lang. 1956, pp. 476-478. — KALEPKY (Th.). Depuis que... Z. fr. Sprache. 1929, t. 52, pp. 111-117. — LECOINTRE (S.), LE GAILLOT (J.). À propos d'une macrostructure du syst. verbal fr. Fr. mod. 1970, t. 38, n° 3, pp. 315-337. — ROHRER (C.). Depuis. In : Colloque sur « Modèles Log. d'Analyse Ling. » 1974. 7-9 nov., Metz, pp. 1-17. — SPITZER (L.). Depuis... que. Z. rom. Philol. 1936, t. 56, pp. 79-82.

depuis [d(ə)pɥi] prép.
ÉTYM. V. 1135; de de, et puis.
À partir de.
———
I Temporel.
1 (V. 1135). À partir d'une date, d'un moment passé. || Depuis le 15 mars : à partir du quinze mars jusqu'à aujourd'hui ou jusqu'au moment dont on parle. || Il est parti depuis midi, à partir de midi (jusqu'au moment où l'on parle). || Depuis le matin jusqu'au soir. De (du matin au soir). || Depuis quand êtes-vous là ? Depuis mardi. || Depuis le jour où je vous ai rencontré.Iron. || Depuis quand est-il permis d'entrer sans frapper ? — ☑ Depuis lors : depuis ce moment-là (dans le passé).REM. Depuis ne s'emploie que pour le passé. On réserve à partir de, dès, dorénavant pour le futur.
1 Et depuis quand, Seigneur, entre-t-on dans ces lieux,
Dont l'accès était même interdit à nos yeux ?
Racine, Bajazet, I, 1.
2 Au retour de l'expédition, vous recevrez tout l'arriéré des coups de bâton qui vous sont dus depuis 1789.
P.-L. Courier, II, 274.
3 Depuis lors, quand il me parla, ce fut toujours du bout des lèvres, d'un air méprisant.
Alphonse Daudet, le Petit Chose, I, II, p. 26.
4 (…) dès continue à marquer le point de départ dans le futur ou le passé; depuis ne se dit que du passé : dès qu'il a paru, dès qu'il paraîtra, non : depuis qu'il paraîtra (…)
Brunot, la Pensée et la Langue, III, XI, C, IV, p. 441.
Adv. || Nous l'avons vu dimanche, mais pas depuis.
2 Pendant la durée passée qui sépare du moment dont on parle. || Depuis vingt ans, depuis quelques jours. || On vous cherche depuis dix minutes : il y a dix minutes qu'on vous cherche. Avoir (il y a). || Nous ne nous sommes pas vus depuis des siècles, depuis une éternité, depuis un temps infini… Voilà. || Depuis combien de temps êtes-vous là ? Depuis une semaine. || Depuis longtemps, depuis toujours. || Depuis peu. Dernièrement, récemment.
5 (…) depuis le temps que je suis en chemin (…)
Molière, Amphitryon, I, 2.
6 Il est merveilleux (…) combien vous êtes blanchi depuis deux jours que je ne vous ai pas vu.
La Bruyère, les Caractères de Théophraste, « De la flatterie ».
7 C'est une bonne et honnête fille, qui me sert depuis vingt ans avec l'attachement d'une fille à son père, plutôt que d'une domestique à son maître (…)
Rousseau, Lettres, 426.
8 Ce nom de Swann d'ailleurs, que je connaissais depuis si longtemps (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. II, p. 262.
9 Il avait appris, depuis peu, à ne pas négliger ce surcroît d'aisance et de bonne humeur que confèrent une lingerie fine, un col ajusté, un vêtement de bonne coupe.
Martin du Gard, les Thibault, t. VI, p. 10.
Emphatique Depuis le temps que… : il y a si longtemps… || Vous avez changé depuis le temps que je ne vous ai vu ! || Depuis le temps que je me fatigue à vous répéter que…
10 Depuis entre (…) dans une foule de locutions : depuis peu, depuis toujours … depuis le temps … Depuis que j'ai appris ce malheur, je n'ai pas fermé l'œil; — Depuis le temps que vous me promettez votre intervention ! …
Brunot, la Pensée et la Langue, III, XI, C, IV, p. 443.
10.1 — Alors vous êtes venu dans le bateau ? dit Sara. Ludi était très content. Depuis le temps qu'il louchait dessus.
M. Duras, les Petits Chevaux de Tarquinia, p. 82.
3 Par ext. (de 1.). À partir d'une époque déterminée, à partir d'un événement passé. || Depuis le moyen âge, depuis la Révolution. || Depuis sa maladie, sa mort…Ellipt. || Depuis Jésus-Christ. Après. || La conception de la peinture a beaucoup évolué depuis Delacroix, depuis Delacroix jusqu'à nos jours.
11 Le gouvernement provisoire formé depuis l'abdication de Bonaparte (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. IV, p. 43.
12 Les plus grands penseurs, depuis Aristote, se sont attaqués à ce petit problème… (le rire)
H. Bergson, le Rire, I.
13 (…) une épouvante à la fois atroce et solennelle qu'il ne connaissait plus depuis son enfance (…)
Malraux, la Condition humaine, in Romans, Pl., p. 168.
4 (Loc. conj.). Depuis que… (et indic.). || Nous sommes sans nouvelles depuis qu'il est parti (moins cour. au passé). || Depuis qu'il a été nommé, on ne le voit plus.
14 (…) votre fille n'est pas si difficile que cela, et elle s'est apprivoisée depuis qu'elle est chez moi.
Molière, George Dandin, I, 4.
15 (…) d'autres goûts avaient un peu attiédi l'affection paternelle depuis que je vivais loin de lui.
Rousseau, les Confessions, II.
5 Adv. || Il est parti après la guerre et nous ne l'avons pas revu depuis. Suite (par la suite). || Depuis, nous sommes inquiets.
16 (…) j'ai connu que notre nature n'était qu'un continuel changement, et je n'ai plus changé depuis; et si je changeais, je confirmerais mon opinion.
Pascal, Pensées, VI, 375.
17 J'appelai de l'exil, je tirai de l'armée,
Et ce même Sénèque, et ce même Burrhus,
Qui depuis … Rome alors estimait leurs vertus.
Racine, Britannicus, IV, 2.
18 Et son fils, jeune encore, ardent, impétueux,
Qui depuis … mais alors il était vertueux (…)
Voltaire, la Henriade, VIII.
19 Ces dignes prêtres ont été mes premiers précepteurs spirituels (…) J'ai eu depuis des maîtres autrement brillants et sagaces; je n'en ai pas eu de plus vénérables (…)
Renan, Souvenirs d'enfance…, I, I, p. 29.
———
II Spatial.
1 Depuis… jusqu'à : de cet endroit à tel autre. De. || La route est praticable depuis Paris jusqu'à… || Les Pyrénées s'étendent depuis l'Atlantique jusqu'à la Méditerranée.
20 L'Ariane qui s'étendait depuis le golfe Persique jusqu'à l'Indus (…)
Montesquieu, l'Esprit des lois, XXI, 8.
21 La pauvre et dure Bretagne, l'élément résistant de la France, étend ses champs de quartz et de schiste depuis les ardoisières de Châteaulin près Brest jusqu'aux ardoisières d'Angers.
Michelet, Extraits historiques, p. 81.
22 (…) la courbe de ce corps flexible replié sur soi-même, depuis le moelleux arrondi des épaules jusqu'à la pointe de genou qui fait saillie sous le châle de soie.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 166.
Depuis le haut jusqu'en bas, ou de haut en bas. || On l'a mis dans un plâtre depuis les pieds jusqu'à la ceinture.
23 Il faut juger des femmes depuis la chaussure jusqu'à la coiffure exclusivement, et à peu près comme on mesure le poisson entre queue et tête.
La Bruyère, les Caractères, III, 5.
24 Imaginez-vous une grande salle tapissée de fusils et de sabres depuis en haut jusqu'en bas (…) : carabines, rifles, tromblons, couteaux (…)
Alphonse Daudet, Tartarin de Tarascon, I.
2 (XXe). || Depuis (employé seul, marque la provenance avec une idée de continuité). De, dès. (S'emploie en général après des verbes d'énonciation : dire, crier… ou de perception : voir, entendre…).
25 (…) j'étais d'abord gêné par les cartes postales de Suisse représentant « le mont Blanc depuis Genève »; j'ai presque cessé de l'être depuis que Barrès s'est permis couramment d'écrire : « depuis la fenêtre », ou « depuis la chambre des Députés »; et tant d'autre écrivains ensuite.
Gide, Attendu que…, III, p. 45.
26 Nous avons fait le tour de la prairie. La famille, depuis le perron, nous observait.
F. Mauriac, le Nœud de vipères, V, p. 67.
26.1 Et que les compétitions soient à l'échelle internationale, cela confère au jeu une dignité qui rejaillit même sur ceux qui n'y participent que depuis les gradins d'un stade (…)
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 177.
Abusivt (radio, télév.), souvent employé pour de. || Transmis depuis Marseille. || Radiodiffusion de tel discours depuis tel poste (Office de la langue franç., le Figaro, 25 juin 1938).
26.2 Les renseignements qui nous en arrivent par courriers, ceux, notamment, que nous fournit, depuis Paris, notre service du « noyautage des administrations publiques » (…)
Ch. de Gaulle, Mémoires de guerre, 1956, p. 169.
———
III (Attestation isolée v. 1360). Par anal. || Depuis… jusqu'à… exprime une succession ininterrompue dans une série. || Depuis le premier jusqu'au dernier, depuis le début jusqu'à la fin. || Depuis le plus riche jusqu'au plus pauvre. || Il a écrit dans tous les genres, depuis la maxime jusqu'à l'épopée.
27 (…) remontant depuis le dernier anneau de la chaîne des êtres jusqu'à l'homme (…)
Chateaubriand, le Génie du christianisme, t. I, 1, 9.
28 (…) la forêt varie depuis le vert de l'émeraude jusqu'à la pourpre de la cornaline (…)
Th. Gautier, Mlle de Maupin, VI, p. 114.
29 On voyait dans la salle d'armes, entre des étendards et des mufles de bêtes fauves, des armes de tous les temps et de toutes les nations, depuis les frondes des Amalécites et les javelots des Garamantes jusqu'aux braquemarts des Sarrasins et aux cottes de mailles des Normands.
Flaubert, Trois contes, « La légende de saint Julien l'Hospitalier », I.
30 On ajoute souvent, pour indiquer qu'il n'en manque point : depuis … jusqu'à : Depuis madame Rivals … jusqu'à la vieille servante … tout le monde … (A. Daudet, Jack, 245).
Brunot, la Pensée et la Langue, I, IV, X, p. 127.
Ellipt. Comm. || Costumes depuis 1 000 francs (→ À partir de). || Costumes depuis 2 000 jusqu'à 5 000 francs.
CONTR. À, avant, jusqu'à; auparavant.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • depuis — DEPUIS. Préposition de temps, de lieu, et d ordre. Je vous attendrai depuis cinq heures jusqu à six. La France s étend depuis le Rhin jusqu à l Océan. Je les ai tous vus depuis le premier jusqu au dernier. Tous les Auteurs qui ont écrit depuis.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • depuis — Depuis. Preposition de temps, de lieu & d ordre, regissant l accusatif. Depuis cela qu est il arrivé? je vous attendray depuis cinq heures jusqu à six. la France s estend depuis le Rhin jusqu aux Pyrenées. je les ay tous veus depuis le premier… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • depuis — Depuis, Cherchez Puis …   Thresor de la langue françoyse

  • depuis — (de pui ; l s se lie : de pui z un an) 1°   Prép. marquant un rapport de lieu, l intervalle d un point à un autre. La France s étend depuis les Alpes jusqu à l Océan.    Fig. •   Quelle distance depuis l instinct d un Lapon ou d un nègre jusqu à… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • depuis — adv., dès lors ; depuis ce temps, à partir de ce moment. prép. (de temps et de lieu), depuis, à partir de, dès, de : DAIPWÉ adv. (Aillon V., Aix.017b, Albanais.001b, Annecy.003b, Arvillard.228, Billième, Chambéry.025c, Côte Aime, Giettaz.215,… …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • DEPUIS — Préposition qui indique Un rapport de temps, de lieu, ou d ordre. Je vous attendrai depuis cinq heures jusqu à six. La France s étend, de l est à l ouest, depuis le Rhin jusqu à l Océan. Je les ai tous vus depuis le premier jusqu au dernier. Tous …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • dépuis —    Ne mettez et ne prononcez point d accent aigu sur l e de ce mot. Du depuis n est pas françois; ainsi, c est une faute grossiere de dire: je ne l ai pas vu du depuis ; dites, depuis …   Dictionnaire grammatical du mauvais langage

  • DEPUIS — adj. T. de Médecine Qui est propre à dépurer le sang. Remède dépuratif, ou, elliptiquement comme nom masculin, Un dépuratif …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • depuis — фр. [дэпюи/] от, с …   Словарь иностранных музыкальных терминов

  • depuis — Since …   Ballentine's law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.